Le mécénat, pour de nouvelles perspectives

Grâce au mécénat, 42 jeunes placés à la MaDEF bénéficient de séances de médiation équine. Objectifs : leur permettre de nouer une relation privilégiée avec l’animal pour restaurer l’estime de soi et favoriser la relation à l’autre. 

Mardi 22 mai 2018, le Conseil départemental a entériné avec le Lions Club International de Charleville-Mézières et la fondation Adrienne et Pierre Sommer des conventions pour permettre à des enfants et adolescents confiés à la Maison départementale de l’Enfance et de la Famille (MaDEF) de bénéficier d’ateliers de médiation équine. Grâce à ce partenariat innovant, 42 jeunes âgés de 6 à 18 ans participent chaque semaine à des séances au pôle hippique de Charleville-Mézières.

Vers plus de confiance et de sérénité

Depuis quelques années, les professionnels de santé ont de plus en plus recours à la médiation animale, dont les effets sur les personnes fragilisées, notamment âgées ou en situation de handicap, ne sont plus à démontrer. C’est pourquoi le Conseil départemental a voulu mettre en place cette action auprès des jeunes qui lui sont confiés dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) : pour certains, qui ont eu un départ de vie plus difficile que d’autres, la relation avec autrui peut être perturbée, et la médiation animale peut les amener à reprendre confiance en eux tout en prenant du plaisir à être et à agir avec l’animal. 

Cette action a été rendue possible grâce au mécénat, démarche que le Conseil départemental a mise en place en 2016 pour aider à financer des projets, notamment tournés vers les publics en difficulté. « Les enfants et adolescents s’y investissent avec beaucoup d’enthousiasme », note Noël Bourgeois, le Président du Conseil départemental. Ce que confirme Bernard Pirouelle, le président du club carolomacérien du Lions Club International : « La médiation équine est une belle action qui va leur permettre de retrouver confiance et sérénité. »  

Guy Courtois, le président de la fondation Adrienne et Pierre Sommer, qui s’est spécialisée dans la mise en œuvre de programmes de médiation animale au profit de publics fragilisés, a quant à lui souligné l’implication du Conseil départemental dans la réalisation de ce projet : « Il est assez rare de voir un tel projet porté par un Département ; nous sommes heureux d’apporter notre soutien au Conseil départemental, qui s’est d’ailleurs beaucoup investi. » 

L'action de médiation équine est financée par:

  • La Fondation Adrienne et Pierre Sommer (15.000 €)
  • Le Lions Club International Charleville-Mézières (10.000 €)
  • La Fondation FDJ (5.000 €)

En savoir plus sur la politique de mécénat du Conseil départemental :  http://www.cd08.fr/votre-conseil-departemental/mecenat