La Cellule Archéologique des Ardennes

 

    Mis à jour le 04 Mars 2021

    Depuis plus d'une décennie, le Conseil départemental des Ardennes concilie, grâce à sa cellule archéologique, sauvegarde du patrimoine archéologique ardennais et développement de nouveaux projets d’aménagement.

    La Cellule Archéologique des Ardennes, créée en 2009, intervient en amont des projets économiques et industriels - gros projets d’urbanisme, réhabilitation de friches, construction de lotissements, projets éoliens ou de méthanisation – pour réaliser les diagnostics et les éventuelles fouilles préventives commanditées par les services de l’État.

    Au sein de la Direction de l'Éducation et de la Culture, et en collaboration avec les autres services du Conseil Départemental, le sous-sols ardennais et son histoire sont ainsi au centre des préoccupations du Conseil Départemental.

    Habilitée pour la période gallo-romaine, la Cellule Archéologique permet aux opérateurs publics et privés de ne pas perdre de temps dans la réalisation de leurs chantiers. Elle participe également à la valorisation du patrimoine ardennais et au rayonnement du département au moyen d’actions ponctuelles telles que des journées portes ouvertes, la participation aux Journées européennes du patrimoine, aux Journées Européennes de l’Archéologie ou encore l’organisation d’expositions temporaires.

    Cette dynamique a permis aux archéologues du Département de découvrir à Warcq des thermes gallo-romains et une tombe à char lors des fouilles réalisées autour du chantier de l'autoroute A304. En parallèle de cette mission de conservation et de valorisation de ces biens, les agents de cette cellule ont également dirigé des chantiers archéologiques à Donchery, Nouvion-sur-Meuse ou encore Bogny-sur-Meuse. Les sous-sols ardennais sont au centre des préoccupations de la Direction de l'Education et de la Culture. 

    Du diagnostic à la valorisation

    Les Ardennes sont un puzzle dont la Cellule Archéologique des Ardennes rassemble, petit à petit, les pièces avec la découverte parfois de sites exceptionnels ou, souvent, plus modestes. Toutes les découvertes archéologiques permettent de reconstituer l’histoire sur plusieurs millénaires. Un travail de longue haleine, qui se déroule en 4 phases :

    1.    La phase de diagnostic* : des sondages sont effectués grâce à une pelleteuse.
    2.    Les fouilles* à proprement parler : c’est avec tout un panel d’outils, de la pelle mécanique au pinceau que sont dégagés les vestiges.
    3.    L’étude en laboratoire : trier, nettoyer et répertorier ce qui a été découvert.
    4.    La présentation au public : à travers des portes ouvertes, des expositions, des présentations ou des publications. 

    Chaque année, la Cellule Archéologique des Ardennes effectue entre 10 et 15 diagnostics sur tout le territoire. 

    Je suis aménageur et je me pose quelques questions :

    Consulter la FAQ aménageurs

    Télécharger la plaquette explicative

    Découverte des Thermes de Warcq
    Chantier archéologique à Warcq
    Travaux archéologiques à Warcq
    Diagnostic archéologique au château de l'Echelle
    Diagnostic archéologique au château de l'Echelle
    Découverte de sépultures à Donchery

    Rechercher, communiquer et valoriser

    L’équipe de la Cellule Archéologique s’implique dans des missions de préservations, de valorisation et de diffusion de l’information et de ses découvertes, tant vis-à-vis de la communauté scientifique que du plus grand nombre. 

    La médiation

    Les archéologues départementaux ont pour objectif de permettre l’appropriation par les habitants des richesses patrimoniales du département. Des actions pédagogiques sont menées en interaction avec les jeunes publics (intervention en collèges, écoles primaires), et ouvertes à un large public lors des Journées Européennes de l’Archéologie ou des Journées Européennes du Patrimoine.

    Découvrir les sites archéologiques

    Découvrez les Ardennes autrement, la Cellule archéologique vous propose des idées de balades à travers deux supports : 

    • Un livret de ballades archéologiques à télécharger 
    • Le géocaching : un loisir gratuit qui utilise la technique du géopositionnement par satellite (GPS) pour rechercher ou dissimuler des « caches » dans divers endroits à travers le monde. Les utilisateurs recherchent ces caches grâce à une application fournissant les coordonnées X et Y du site. Une cache est constituée d’une boîte étanche comprenant un registre de visite (logbook) que complètent les chercheurs et parfois de petits trésors. Les endroits sont choisis pour leurs valeurs géographiques (promenade, vue...), historiques, culturelles, scientifiques ou sentimentales. En plus du carnet, les chercheurs cochent sur l’application les caches qu’ils ont visitées. En 2018, la Cellule archéologique des Ardennes ainsi que la Bibliothèque et les Archives Départementales ont décidé d’utiliser le géocaching pour valoriser leurs services et le patrimoine archéologique, littéraire et industriel du département grâce à différents circuits. Trois circuits sont installés : un circuit « archéologique », un circuit « littéraire » et un circuit « patrimoine industriel ». Durant les prochaines années, un quatrième circuit sera également développé en collaboration avec le musée « Guerre et Paix ». Il portera sur les lieux emblématiques des trois conflits.

    La cellule archéologique des Ardennes a ainsi, à l’heure actuelle, déposé 5 caches dans les sites de :

    • Ville-sur-Lumes, au vicus valorisé ;
    • Charleville-Mézières, sur le site romain du Clos-Paul ;
    • Fagnon, sur le tracé visible de la voie romaine ;
    • Roc-la-Tour, à l’emplacement du site préhistorique ;
    • Vireux-Molhain, au camp romain.

    Une sixième cache sera déposée aux thermes romains de Warcq, une fois que la restauration de ceux-ci sera terminée. 

    Les expositions

    La cellule s’investit dans la valorisation du patrimoine archéologique à travers la participation ou l’organisation d’exposition :

    • 2012 : Les Ardennes sous nos pas ; en collaboration avec le Musée Guerre et Paix et le Service régional de l’archéologie,
    • 2012 : L’Archéologie de la Grande Guerre, présentée au centre d’interprétation Marne 14-18 de Suippes (51), 
    • 2013 : Fouillons les archives, archivons les fouilles, réalisée conjointement avec les Archives départementales des Ardennes, a été montée à l’occasion des Journées nationales de l’archéologie et de la Journée internationale des archives,
    • 2015 : Le rayonnement de Clairvaux. L’exemple de l’Abbaye de Signy, réalisée en collaboration avec l’Association des Amis de l’Abbaye de Signy, la médiathèque de Charleville-Mézières et de nombreux propriétaires privés,
    • 2018 : Creuse toujours tu m’intéresses. L’archéologie au Taupe-Niveau, à la Vitrine des Ardennes,
    • 2019 : exposition Taupe-Niveau présentée à Rethel, en collaboration avec le Musée du Rethélois et du Porcien.

    Vous désirez monter un projet avec le concours de la cellule archéologique : n’hésitez pas à nous contacter

       

    Recherche et publications

    Les membres de la Cellule participent à de nombreux colloques et journées d’actualité sur l’archéologie, et jouent également le rôle de soutien et/ ou d’organisateurs pour des colloques à Charleville-Mézières : 

    • les premières journées d’actualité de la recherche archéologique en Ardenne-Eifel ont eu lieu du 26 au 28 octobre 2017 ;
    • à l’initiative du Département, les XIème journées de l’Association Nationale pour l’Archéologie de Collectivité Territoriales (ANACT) se sont déroulées à Charleville-Mézières les 21, 22 et 23 novembre 2018, sur le thème de « L’Archéologie au service des publics ».

    Ils sont également intégrés dans un certain nombre de projets de recherches locaux ou transrégionaux et publient autant que possible les résultats des fouilles et études.

    Participation à des projets de recherches : 

    • L’artisanat céramique à Strasbourg-Koenigshoffen, Typo-chronologie et structures de production de l’époque antique, sous la coordination de C. Plouin et C. Bébien, au sein du groupe « céramique » de l’équipe 4 (AMER) de l’UMR7044 Archimède. 
    • Production, diffusion et fonction de la céramique du Haut Moyen Âge à l’époque moderne en territoire Belges et des Hauts-de-France, sous la coordination de S. Mouny, J.-M. Willot, V. Vincent, réseau ICERAMM Hauts-de-France/ Université d’Amiens.
    • Participation au programme collectif de recherche du groupe meule « Évolution typologique et technique des meules du Néolithique à l’an mille (2015-2018).
    • Participation au programme collectif de recherche « Évolution d’un territoire dans la périphérie rémoise : étude diachronique de la commune de Bezannes (Marne) ». Projet collectif de recherche (2018-2021).

    L'équipe :

    Lorraine DESART : 

    Archéologue, responsable de diagnostic, archéothanatologue.
    Titulaire d’un master en archéologie nationale dont le mémoire portait sur les établissements ruraux gallo-romains, Lorraine Desart est archéologue à la Cellule archéologique des Ardennes depuis mars 2017. Elle a participé à la fouille des thermes de Warcq et à la rédaction du rapport. Elle est responsable de diagnostic en milieu rural. 
    Lorraine Desart s’occupe de la mise en valeur et de la publication d’une collection d’objets mérovingiens conservés aux Archives départementales des Ardennes.

    Mikel ETCHART-SALAS : 

    Archéologue, responsable de diagnostic, macro-lithicien.
    Diplômé d’une licence en archéologie et d’un master en Préhistoire et en anthropologie, il assure depuis juin 2018 la direction de diagnostics archéologiques, la co-direction de fouille, et la rédaction de rapports de fouille et de diagnostics. Spécialiste de l’outillage lithique protohistorique et historique, il étudie également les mobiliers lithiques en interne ou dans le cadre de prestations externes.

    Guillaume GUTEL : 

    Archéologue, technicien-topographe.
    Titulaire d’un Master Archéologie des mondes Antiques, il a participé à de nombreuses fouilles en France et à l’étranger. Employé pendant quatre ans au Museum of London Archaeology et chez Oxford Archaeology, il s’est spécialisé dans le domaine de la topographie et de la photographie par drone.

    Laura GUTEL : 

    Archéologue, responsable d’opération, chargée du projet de valorisation des thermes de Warcq spécialiste du mobilier en os travaillé.
    Titulaire d’un master sur les objets de tabletterie gallo-romains, Laura Gutel a eu la responsabilité et la co-responsabilité de plusieurs fouilles notamment sur le site de Châteaubleau (77) et en Angleterre. Elle a travaillé pour le Museum of London Archaeology pendant quatre ans comme technicienne, chargée du mobilier et responsable d’opération. 
    Elle est maintenant en charge du projet de valorisation des thermes de Warcq.

    Line PASTOR: 

    Archéologue, responsable d’opération, céramologue, porteuse de l’habilitation pour la période de l’Antiquité, UMR 7044 Archimède.
    Docteure en archéologie, Line Pastor a travaillé sur « Les ateliers de potiers entre Meuse et Rhin à La Tène finale et durant l’époque romaine ». Désormais ses travaux portent sur l’organisation du territoire ardennais à l’époque romaine. Une attention particulière est portée sur l’interaction des sites urbains et des sites ruraux localisés dans les boucles mosanes autour de Charleville-Mézières.
    Line Pastor coordonne le micro-projet Interreg VALLUS, l’Ardenne Belge et Française, territoire d’origine de la moissonneuse gauloise.    
    Également céramologue, elle étudie les céramiques issues de diagnostics, traite des lots de mobilier dans le cadre de synthèse et réalise des prestations extérieures.

    Dorothée RENNESSON :

    Archéologue, responsable de diagnostic.
    Diplômée d’un Master professionnel en Archéologie, Dorothée Rennesson a été responsable de diagnostics et responsable adjointe de fouilles dans différentes collectivités.
    Elle a intégré la Cellule Archéologique des Ardennes en 2016, où elle assure des missions de responsable de diagnostics en milieu urbain et rural, ainsi que celles de technicienne sur les fouilles. Elle participe aux rendus des rapports de fouilles et à la mise en page des publications réalisées au sein de la Cellule.

    Caroline TRÉMEAUD : 

    Archéologue, responsable de la cellule, spécialisée en Protohistoire européenne (UMR 8215 – Trajectoires, Nanterre).
    Caroline Trémeaud est docteur en archéologie (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne). Sa thèse, intitulée La production des « Grandes Femmes »: la relation des femmes avec la richesse et le pouvoir, dans le monde celtique nord-alpin, pendant les âges du Bronze et du Fer », l’a conduite à se spécialiser sur le genre en archéologie d’une façon générale tout en questionnant en détail les pratiques funéraires des âges du Bronze et du Fer. Sur ces problématiques, elle a participé à de nombreux colloques et dirigé plusieurs publications. Depuis 2015, elle a travaillé en archéologie préventive et programmée sur de nombreux terrains, en fouille comme en post-fouille.
    Titulaire du concours d’attaché territorial du patrimoine, elle a intégré en 2020 la Cellule Archéologique des Ardennes. 

    François PARTY :

    Assistant administratif.
    Autodidacte, il a à sa charge la préparation en amont de la partie terrain des archéologues (gestion des moyens mécaniques, vérifications des réseaux, etc.) ainsi que la gestion logistique du fonctionnement de la Cellule. 
     

    https://www.ardennes.com/

    Agence de développement touristique

    http://www.mescoursesenardennes.fr

    Mes Courses en Ardennes

    https://laboratoire.cd08.fr/

    Laboratoire Départemental d'Analyses

    Laboratoire Départemental d'Analyses
    https://www.guerreetpaix.fr

    Musée Guerre et Paix en Ardennes

    Musée Guerre et Paix en Ardennes
    https://bda.cd08.fr/

    La Bibliothèque Départementale

    https://archives.cd08.fr/

    Les archives départementales