Cultivez-vous à domicile !

Rendre la culture accessible à tous les Ardennais, et en tout point du territoire, est une volonté forte du CD08. Pendant cette période de confinement, les acteurs culturels du Département redoublent donc d'ingéniosité pour répondre à cet objectif et ainsi satisfaire l'appétit culturel de tous les confinés ! Tour d'horizon des actions mises en place. 

La Bibliothèque départementale des Ardennes

Acteur incournable de la Culture dans le département, la Bibliothèque départementale des Ardennes (BDA) se mobilise. "Cette période nous donne l’occasion de faire découvrir de nouvelles ressources, de voyager virtuellement et de s’évader un peu de notre quotidien de confiné ! En attendant le déconfinement, nous nous armons de patience et restons plus que jamais connectés grâce au numérique" confie, à l'unisson, l'équipe de la BDA. Son but est simple, il s'agit, d'une part, de rester en contact avec les bibliothécaires qui animent le réseau, les 13.000 inscrits dans ces bibliothèques et avec tous les Ardennautes. 

Partager du contenu pour préserver le lien

Pour cela, l'équipe de la BDA utilise toutes les ressources numériques dont elle dispose. Objectif : proposer à tous les Ardennais du contenu (films, lectures, journaux) consultable depuis son canapé. Les bibliothécaires de la BDA mettent également en place de nombreuses activités manuelles. Dernière en date : un concours « Sanglier en Origami ».

Pour satisfaire tous les Ardennautes, l’inscription à la plateforme de ressources numériques Le Bon Groin a été ouverte à tous les Ardennais pour une durée de deux mois. Films en VOD, magazines et journaux, autoformation en langues, et bien d'autres contenus riches et variés sont ainsi mis à disposition de tous. Quoi de mieux que de profiter du confinement pour parfaire sa santé culturelle depuis son domicile ? 

RENDEZ-VOUS SUR LE BON GROIN

RETROUVEZ LES DERNIERES INFOS DE LA BDA SUR SON SITE

SUIVEZ L'ACTUALITE DE LA BDA SUR FACEBOOK

 

Le Musée Guerre & Paix en Ardennes

Historiens, professeurs, particuliers... Tous sont invités à se perdre sur les réseaux (site internet, médias sociaux) du Musée pour faire le plein de savoir. Visité par plus de 45.000 personnes en à peine deux ans, ce musée départemental reste une escale digitale incontournable pour les curieux et les férus d'histoire. Le numérique permet à l'équipe du Musée Guerre & Paix, qui prépare activement la reprise en coulisses et reste joignable pendant le confinement, de maintenir le contact avec les passionnés. Un objectif assumé par Marie-France Devouge, responsable du Musée : "Découvrir le musée autrement et susciter l’envie d’une prochaine visite : tels sont les objectifs que nous offrent les réseaux sociaux et les ressources numériques, site internet en tête. Pendant cette période particulière, nous restons bien sûr "au garde à vous" pour préserver le lien avec nos visiteurs et nos partenaires". 

Combattre le confinement par l'Histoire

Pour cela, les responsables et animateurs du musée partagent régulièrement une partie de leurs fonds à travers des photos d'archives, des conseils lecture, des présentations des personnalités clés de 1870... Dernière initiative en date : le jeu concours "Un jour, une question" proposé sur Facebook et Instagram. Ouvert à tous, ce questionnaire place la culture au centre du salon en testant les connaissances des participants sur les trois guerres traités au Musée. Mieux : ce quizz donne à voir un aperçu des collections conservées dans les allées de cette structure départementale. Combattre le confinement par l'Histoire, tel est le défi proposé aux participants ! 

RETROUVEZ L'ACTUALITE, LES PLUS BELLES PHOTOS ET LES INFOS PRATIQUES DU MUSEE SUR LE SITE 

SUIVEZ L'ACTUALITE DU MUSEE SUR FACEBOOK 

CONSULTEZ LES PLUS BEAUX VISUELS DU MUSEE SUR INSTAGRAM

 

Les Archives départementales

Propice à la contemplation (à domicile, toujours), le confinement permet aux passionnés d'Histoire de déambuler dans les allées virtuelles du site des Archives départementales. Objectif : se perdre dans les nombreux documents, numérisés par les archivistes du CD08, afin de découvrir les plus beaux trésors conservés aux Archives départementales.

Unes de journaux, cartes postales, affiches ou registres divers du département sont ainsi consultables en ligne, pour le plus grand plaisir des chercheurs et des curieux. Le site internet des Archives départementales, visité par plus de 371 000 curieux venus des quatre coins de la planète l’an passé, offre des capacités de diffusion plus importante qu’une salle de lecture. Eric Montat, Directeur des Archives départementales, appuie ce propos : "En mettant en ligne le patrimoine, on le partage autant qu’on le protège". S'ils ne constituent qu’une part infime (environ 1%) des plus de 17 kilomètres linéaires d'archives conservées aux Archives départementales, ces documents donnent toutefois un aperçu des fonds qui y sont stockés.

Lutter contre le confinement par l'inédit

Toutes les semaines, les agents mettent également en avant un aperçu de leurs fonds sur le compte Twitter des Archives départementales. Objectif : lutter contre le confinement en partageant des documents inédits (le dernier en date sur la carte postale de l’hôtel de ville de Mézières modelé et sculpté en saindoux par un charcutier vaut le détour). Les archivistes, qui travaillent à la mise en place prochaine d'une salle de lecture virtuelle, proposent également aux Ardennautes des activités éducatives pour découvrir, de façon ludique, l'histoire du département. Pour preuve, une cocotte en papier permettant de découvrir le bas-relief -sculpture monumentale située dans l’entrée des Archives départementales- vient d'être mise en ligne. De quoi contenter les plus petits curieux comme les plus grands passionnés.  

CONSULTEZ LES ARCHIVES EN LIGNE

SUIVEZ L'ACTUALITE DES ARCHIVES DEPARTEMENTALES SUR TWITTER