Ardennes magazine : pause lecture #1

Avec le contexte lié au coronavirus, votre magazine sera distribué dans votre boîte aux lettres dès que possible. Néanmoins et parce que cette période semble propice à la lecture, nous vous invitons à le découvrir chaque jour…

Vous retrouverez dans ce numéro de printemps un dossier consacré au sport, un domaine dans lequel le Conseil départemental s’investit en soutenant les athlètes de haut-niveau, en encourageant la pratique sportive pour tous ou encore en créant des actions de socialisation inédites. Parmi les partenaires fidèles du Département qui favorise l’inclusion par le sport : le Comité Départemental du Handisport (CDH). Jean-Pierre Garnier, son Président, se livre d’ailleurs sur le rôle du CDH dans une interview.

Au fil de votre lecture, vous découvrirez la mobilisation du CD08 dans la lutte contre les violences conjugales notamment à travers le rôle des Centres de Planification et d’Education Familiale et des professionnels qui les composent. Ou encore, sans nul doute, vous vous arrêterez sur la superbe photo du Lac des Vieilles-Forges, où rien ne semble perturber la quiétude des lieux.
Ensuite, direction la Voie verte Trans-Ardennes pour une balade…mais cette fois en version numérique. En effet, un guide interactif sera prochainement mis en ligne pour pouvoir préparer son itinéraire et ainsi repérer toutes les adresses utiles avant son départ.

Puis, focus sur les métiers d’aide à la personne, un secteur d’activité en tension. Face au vieillissement de la population et à la volonté des personnes de rester chez elles, le Département a décidé d’agir...  

Mais, débutons votre lecture par cet appel à candidature pour devenir Parrain de cœur… L’association France Parrainages vient de s’implanter dans les Ardennes. Elle va pouvoir y développer son action de parrainage de proximité pour les enfants et les jeunes âgés de 3 à 21 ans. Pour y parvenir, elle a besoin de vous.

#1 Devenez parrain de coeur !

« Le parrainage de proximité consiste à mettre en relation un parrain, bénévole, et un enfant, avec le soutien de sa famille. Cela lui permet de tisser, sur plusieurs années, des liens affectifs et structurants avec un adulte de référence et ainsi de partager des moments de vie », introduit Justine Milhe, coordinatrice de l’antenne France Pour rappel, première association à avoir initié le parrainage de proximité au début des années 60, France Parrainages a développé ses actions sociales en France grâce à ses antennes régionales. « Avant de s’implanter sur un territoire, on réalise un diagnostic. Dans les Ardennes, il y a de nombreux enfants confiés ou accompagnés dans le cadre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Ils font partie des enfants qui bénéficient de notre dispositif. » C’est également pour cette raison que le Conseil départemental a décidé de soutenir l'implantation sur le territoire ardennais de France Parrainages, en lui accordant une subvention de 12.000 € en 2019. Mais, le parrainage n’est pas seulement destiné aux enfants placés en foyer ou en famille d’accueil, il peut également être proposé à ceux qui n'ont pas la chance d’avoir d’entourage familial élargi ou bien encore à un jeune en attente d’un soutien affectif et éducatif. Le parrainage participe à la fois à une démarche de prévention et permet d’apporter un soutien aux familles. 


Créer un lien privilégié


« Dans la mise en œuvre du parrainage, il n’existe pas de mode d’emploi type, il est construit selon la situation de l’enfant, avec l’adhésion de ses parents. Néanmoins, c’est un lien régulier qui est attendu dans cette relation. Il est accueilli par ses parrains en journée, en week-end, ou pendant des vacances, pour partager du temps et des activités. De notre côté, nous nous engageons à accompagner les parrains et les marraines dans ce rôle qui peut être déstabilisant, » rappelle Justine Milhe, très attentive aux situations, notamment grâce à son regard d’ancienne éducatrice spécialisée en protection de l’enfance. « Pour les bénévoles (ndlr : parrains/marraines) qui participent à cette aventure humaine, l’essentiel est d’avoir du temps pour s’investir auprès de l’enfant. Et devenir ainsi une ressource dans sa vie. » Célibataire, en couple, avec ou sans enfant, l’association est à la recherche de futurs parrains- marraines pour développer ses actions. Si vous vous reconnaissez dans cet appel, n’hésitez pas à contacter l'association. 

Julie Degrenier,
Son expérience de marraine de cœur : 
« L’idée c’est d’être un soutien, un relai. C’est aussi d’apporter un plus à l’enfant, de lui faire découvrir
de nouvelles choses, à travers nos discussions, ou en organisant des sorties. Je pense que ça peut aussi contribuer à élargir ses connaissances et son horizon. Selon le profil, on peut également l’aider à avoir plus confiance en lui. C’est le partage et l’apprentissage mutuel qui me plaisent vraiment dans ce dispositif. A titre personnel, ça m’aide à travailler mon empathie et ma créativité. » 

Contact :

France Parrainages

En consultation

PDF136.68 Ko

#1 pause lecture : Devenez parrain de coeur ! Ardennes magazine Printemps 2020