Archéologues en herbe : rencontre entre collégiens et la Cellule Archéologique des Ardennes.

Malgré un contexte sanitaire délicat, trois classes de 6ème du collège Vallière de Sault-les-Rethel ont pu, à l’approche de la fin de cette année scolaire, découvrir le métier d’archéologue grâce à la Cellule Archéologique des Ardennes. 

Entre mythes et réalités

A la question « quel métier souhaitez-vous faire plus tard ? » - posée à ses élèves par Sandrine Barthelmé, professeure d’histoire-géographie, à chaque rentrée – archéologue arrive systématiquement sur la première marche du podium. Alors cette année, l’enseignante leur a proposé de rencontrer de vrais archéologues pour découvrir les coulisses du métier. 

Armés, non pas de pelles et de pioches pour creuser, mais de questions riches et variées, les élèves ont pu se rendre compte que l’archéologie ne se limitait pas à la paléontologie et la découverte des dinosaures ou aux aventures rocambolesques d’Indiana Jones. Pas démotivés pour autant, ils ont eu un large aperçu du travail de la Cellule Archéologique des Ardennes, de ses missions – du diagnostic à la valorisation du patrimoine en passant par les fouilles – et des très nombreuses spécialités qui composent la discipline. 

Quelques jeunes ont profité de la présence d’une archéologue du Conseil départemental pour poser des questions sur leurs trouvailles respectives dans leur jardin ou durant une balade en forêt. L’occasion pour la Cellule Archéologique de rappeler que certaines découvertes nécessitent l’intervention de professionnels. 

Sensibiliser aux découvertes du territoire

Les découvertes fortuites peuvent être fréquentes dans les Ardennes - terre historique de conflits -  il arrive souvent que des obus ou autres engins explosifs soient retrouvés, les élèves de 6ème en témoignent, plusieurs d’entre eux en ont déjà dénichés. Lors de ces découvertes, la vigilance étant de mise, la Cellule Archéologique a rappelé qu’il était impératif de contacter la gendarmerie. 

L’exploration des sous-sols ardennais a révélé bien des trésors sous nos pieds. Rappelons-nous en 2017 la découverte des Thermes gallo-romains de Warcq ou encore en 2013 celle d’une Tombe à char exceptionnelle datant du IIème siècle avant J.C. Aujourd’hui, la Cellule Archéologique travaille à la mise en valeur de ces découvertes par le biais d’expositions ou de rencontres avec le public lors de journées portes ouvertes. Il sera d’ailleurs possible de visiter les Thermes gallo-romains lors des Journées Européennes de l’Archéologie les 18, 19 et 20 juin 2021. 

Le territoire n’a définitivement pas fini de dévoiler ses richesses, et qui sait, dans quelques années peut-être qu’un élève de 6ème du collège Vallière - devenu archéologue - fera une belle découverte dans les Ardennes !