Flash Info

Fermeture de la Maison des Solidarités de Nouzonville les 28, 29 et 30 Octobre. En savoir plus

LES INONDATIONS DE 1995 DANS LA VALLEE DE LA MEUSE ET DE LA SEMOY

" <<C'est comme en 40...>> Ainsi s'exprimait hier en fin de matinée, une habitante du quartier de la Soie à Givet, obligée de quitter sa maison, par crainte de la rupture d'une digue". L'Ardennais, 31 janvier 1995 

 

Le massif ardennais (Givet, Monthermé, et Chooz)  n’est pas épargné par les inondations de 1995. En 3 jours, il est tombé entre 60 mm et 80 mm de pluie, soit la moitié du volume normal d’un mois de janvier.

Le 27 janvier, la clinique de Givet et la caserne des pompiers de Revin sont évacuées. L’axe Revin Fumay étant fermé, les automobilistes sont obligés de passer par Rocroi. Pour des raisons de sécurité, le pont Saint-Nicolas de Revin est interdit à la circulation. Inquiétude également à Anchamps où plusieurs maisons sont sous les eaux. La route Deville-Laifour est également coupée. A Bogny sur Meuse, on estimait à  400 le nombre de personnes au chômage technique. A Monthermé, les quartiers bas sont noyés sous près d’1m20 d’eau. Aux Hautes-Rivières, l’artère principale est noyée, ainsi que la place Sorendal, sous 1m20 d’eau.

Le 29 janvier, la situation devient critique à Revin. Les habitants de la Petite Commune sont évacués L’eau y atteignait les 1,50 mètres. Les pompiers sont contraints de passer par la route du Malgré-Tout,  avant de les embarquer en bateau pour les reloger à Revin. La digue de Revin qui avait lâché en 1993, est sous haute surveillance.  A Givet, les évacuations se mettent également en place.

(photo : Nelly)

Le 30 janvier,  Revin, Anchamps et Laifour sont isolés. Les routes du Moulin de la Pile, d’Orzy et le CD1 sont coupées. 1.054 interventions ont été comptabilisées par les secours  depuis le 26 janvier. Pour quitter Givet, les seules issues possibles se font via le Fort de Charlemont ou par la Belgique. Déjà éprouvés par les inondations de 1993, les efforts des commerçants givetois pour éponger les dégâts sont balayés par les eaux de la Meuse.  Par mesure de sécurité, une partie de Givet a été évacuée, notamment sur la route de Dinant. Une importante opération de renforcement de la digue se met en place. Les habitants du quartier concernés  ont quitté leur foyer.

A Monthermé, les maisons de la rive gauche en aval du pont sont évacuées. La mairie a du être transférée. A Bogny sur Meuse, et plus particulièrement Château-Regnault où l’eau atteint 1,50m.

La digue de Revin a fini par lâcher le 30 janvier à 11h45.

Le 31 janvier, la décrue est annoncée.  Au total, 2.500 personnes ont été évacuées dans la Pointe des Ardennes. A Bogny sur Meuse, 1.500 personnes sont sinistrées. 

Retrouvez le diaporama consacré aux inondations dans la pointe en cliquant ICI