Flash Info

La Baignade autorisée au lac des Vieilles Forges En savoir plus

Les Ardennes ont leur Projet Alimentaire Territorial

Connaissez-vous le Projet Alimentaire Territorial (PAT) des Ardennes, un outil départemental pour rapprocher production locale et consommation locale ?

drive fermier ardennesDémarche volontaire co-construite, inscrite dans la loi d’Avenir agricole du 13 octobre 2014, le Projet Alimentaire Territorial entend orchestrer la structuration des filières de proximité pour créer une économie alimentaire locale. Il existe déjà énormément d’initiatives locales dans les Ardennes. Le PAT se veut un cadre pour structurer toutes ces démarches et les étendre à l’échelle du département. 

Dans notre territoire, il est porté par la Chambre d’Agriculture avec le soutien du Conseil départemental des Ardennes. Le document officiel a été signé le 7 juillet dernier par le Président Benoît Huré, le Préfet des Ardennes et le Président de la Chambre d’Agriculture. 

Le Conseil départemental s’est engagé dans l’accompagnement du PAT à hauteur de 60 000€, soit 1/3 du montant du projet. Cette enveloppe s’inscrit dans le programme global de soutien à la Chambre d’Agriculture du Département qui s’élève à 363 000€ en 2016.

Les actions du Projet Alimentaire Territorial

A partir d’un diagnostic territorial, le PAT permettra de mettre en œuvre un plan d’actions portant notamment sur les thématiques suivantes :

  • Explorer de nouveaux circuits de commercialisation : opération « Les Ardennes dans votre assiette » pour favoriser la vente de produits locaux dans les grandes et moyennes surfaces ; intégration de produits fermiers ardennais dans les cantines des établissements scolaires.
  • Créer des dynamiques de groupe : poursuivre le développement du Drive Fermier des Ardennes.
  • Préserver et créer des outils : mettre en place une légumerie collective (lieu de transformation des légumes bruts).
  • Former les agriculteurs
  • Professionnaliser les filières courtes : faciliter la rencontre entre producteurs pour favoriser l’approvisionnement local dans la fabrication des produits IGP (Indication Géographique Protégée), tels que le boudin blanc de Rethel par exemple.

Objectif local dans les cantines

Au coeur du PAT, le Conseil départemental intervient également sur la question du développement de l’utilisation des produits locaux dans les cantines des collèges. A ce titre, une aide d’1€ par rationnaire sera attribuée à chaque collège ardennais d’ici la fin de l’année pour compléter le financement de la réalisation d’un menu mettant en valeur les productions locales du département.

Un premier pas vers les objectifs du Grenelle de l’Environnement qui préconise 20% de produits locaux et 20% de produits bio dans les cantines des établissements scolaires. Cette volonté est également retranscrite dans la Charte départementale « Qualité de restauration dans les collèges publics ardennais ». Le volet ‘’Qualité des plats’’ comprend ainsi un engagement destiné à favoriser l’utilisation des produits du terroir ou de proximité.