Flash Info

Fermeture de la Maison des Solidarités de Nouzonville les 28, 29 et 30 Octobre. En savoir plus

IL Y A 20 ANS : INONDATIONS DE 1995 DANS LES ARDENNES

« Les pluies incessantes tombées durant le week-end ayant provoqué une rapide montée des eaux, la préfecture des Ardennes a décidé, hier soir, par précaution, de mettre tous les bassins en état d’alerte. Rien encore de catastrophique comme dans l’Ouest de la France mais la tendance est à la hausse ». L’Ardennais, 23 janvier 1995

Cela fait plusieurs jours que la pluie s’abat sur les Ardennes en cette 3e semaine de janvier 1995. La Meuse est sous haute surveillance. Par sécurité, la Préfecture des Ardennes place tous les bassins en état d’alerte. Quelques jours plus tard, la circulation sur certaines routes départementales est interdite. La RN 51 qui relie Charleville-Mézières à Reims est coupée, tout comme la RD 988 entre Revin et Fumay. Enfin, il faut passer par la Belgique pour rejoindre Charleville-Mézières depuis la pointe. Seule la RD 988 est praticable pour rejoindre Revin.

Le matin du 26 janvier 1995, les évacuations commencent dans les Ardennes. L’avenue d’Arches à Charleville-Mézières est fermée, coupant ainsi la ville en deux. La circulation y sera très compliquée ce jeudi. 60.000 Ardennais sont sinistrés, 6.000 écoliers sont sans école.

 Les secours mobilisent 1.200 hommes sur le terrain. Le Préfet des Ardennes décide le soir du 30 janvier de déclencher le plan ORSEC pour faire  face à la situation.

 Le lundi 30 janvier, la rocade de Charleville-Mézières est fermée.

 Le lundi 31 janvier, la visite du 1er ministre Edouard Balladur est attendue. La Meuse continue sa montée. On enregistre 5,75 mètres à Monthermé,  5,83 mètres à Chooz, 6,28 mètres à Mézières, 6,64 mètres à Montcy-Notre Dame et 7,28 mètres à Sedan, un record.  A Haulmé, la Semoy atteint  3,28 mètres et la Chiers atteint 3,86 mètres à Carignan.

 Lors de la première semaine de février, la Préfecture va enregistrer 1.370 entreprises inondées et 10.125 salariés au chômage technique. Parmi  ces entreprises, l’on peut citer Cellatex à Givet, Deville à Charleville-Mézières, les Ateliers des Janves à Bogny sur Meuse, le magasin Cora à Villers  Semeuse et Citroën aux Ayvelles.

 

La période allant de décembre 1994 à janvier 1995 s'inscrit dans l'une des périodes les plus arrosées qu'ait connues la moitié nord de la France depuis 1950. En 9 jours, on va relever de 150 à plus de 200 mm sur le secteur de Charleville-Mézières. 

 

 Retrouvez le reportage diffusé le 28 janvier 1995 dans le JT de France 2. 

 (Photo : Sandrine) 

 

Visionnez le diaporama photo des inondations en cliquant ICI