Budget Primitif 2016 : les débats de la 3ème journée

Les débats autour du Budget Primitif 2016 se sont poursuivis ce mercredi 23 mars à l’Hôtel du Département. Au programme de cette journée, les rapports sur : la Maison Départementale des Personnes Handicapées, les Allocations Individuelles de Solidarité, l’aménagement et le développement du territoire. En ouverture de la séance, le Conseil départemental des Ardennes a rendu hommage au peuple belge. Une minute de silence a été observée par l’Assemblée.

budget 2016 transports et A304

 MDPH

Lieu unique d’accueil, la MDPH exerce une mission d’accueil, d’information, d’accompagnement et de conseil auprès des personnes handicapées. Benoît Huré rappelle que  « A sa création en 2006, Les Ardennes étaient le 2ème département à avoir construit une MDPH ! » Afin de maintenir le niveau de qualité actuel, la MDPH est en recherche permanente d’optimisation des procédures de traitement des dossiers et de rationalisation des outils. Cette démarche se traduira par la mise en œuvre de la dématérialisation des dossiers individuels des usagers. Le Conseil départemental des Ardennes contribue au fonctionnement de la structure par l’attribution d’une subvention de 475.000 €,  pour cette année.

Les Allocations Individuelles de Solidaritéconseil auprès des personnes handicapées. Benoît Huré rappelle que  « A sa création en 2006, Les Ardennes étaient le 2ème département à avoir construit une MDPH ! » Afin de maintenir le niveau de qualité actuel, la MDPH est en recherche permanente d’optimisation des procédures de traitement des dossiers et de rationalisation des outils. Cette démarche se traduira par la mise en œuvre de la dématérialisation des dossiers individuels des usagers. Le Conseil départemental des Ardennes contribue au fonctionnement de la structure par l’attribution d’une subvention de 475.000 €,  pour cette année.

Le Département finance les trois Allocations Individuelles de Solidarité : l’allocation Personnalisée D’Autonomie (APA), la Prestation de Compensation de Handicap (PCH) et le Revenu de Solidarité Active (RSA). Face à une augmentation continue du nombre de bénéficiaires, et à une baisse sans précédent des dotations de l’Etat, la situation financière devient périlleuse. Sur 1.000 € dépensés par le Département, 600 sont consacrés à la solidarité.

Subvention association à caractère social

Le Conseil départemental des Ardennes a choisi d’apporter son soutien financier à hauteur de 1,2 million € aux associations à caractère social, qui ont pour objectif d’aider les personnes les plus en difficulté. Ces subventions se traduisent par la mise en oeuvre d’actions de proximité. Parmi les structures aidées, citons par exemple : la Fédération Départementale des Familles Rurales, l’association du Noel Ardennais des privés d’emploi les plus démunis, les Centres sociaux, ou encore les associations proposant des actions médico-sociales dans le domaine de le Protection Maternelle et Infantile.

Réseaux Routiers et infrastructures

Pour créer des infrastructures indispensables au développement du territoire, des grands chantiers sont actuellement en cours. Cette année, le Département va engager 10,15 millions pour la poursuite des travaux de l’A304. Le barreau de raccordement, qui consiste à relier la future autoroute à la RN 43 -dans le secteur de Warcq-Tournes-Belval- bénéficie d’un budget de 4,5 millions d’euros. 1,2 million € est inscrit cette année pour le prolongement de la RD 986 à Gué D’Hossus.

L’entretien du réseau routier départemental, reste une priorité pour laquelle 4,5 millions € sont consacrés et l’entretien d’ouvrages d’art pour 700.000 €.

L’aménagement d’une plateforme de formation au combat en milieu urbain est en projet au Bois-Fortant à Charleville-Mézières. Elle servira de centre d’entraînement au 3ème Régiment du Génie ainsi qu’aux pompiers du SDIS. Pour Benoît Huré, il s’agit : « d’un investissement innovant qui permet de conforter le site du 3ème Régiment.» Pour cette année, 1 million € y est consacré.

Transports interurbains et ferroviaires

En tant qu’autorité organisatrice des transports routiers interurbains, la collectivité a confié à la RDTA une partie des services réguliers. Le travail de collaboration entrepris avec elle pour réduire son déficit d’exploitation, optimiser le niveau de service offert aux usagers et s’adapter aux nouvelles demandes du public se poursuivra encore. Cette année, près de 1,6 million € est consacré aux lignes interurbaines et 370.000 € pour le Transport à la Demande.

Le Département s’est toujours fortement investi de manière volontaire en faveur des infrastructures ferroviaires. Il continuera cette année de participer aux travaux de la LGV Est, de la modernisation de la ligne SNCF Charleville/Givet et de la rénovation des lignes de FRET.

Transports scolaires

Les transports scolaires permettent à chaque élève de fréquenter l’établissement scolaire de son secteur dans des conditions de qualité et de sécurité. Près de 12 millions d’€ sont consacrés aux transports scolaires (assurés par autocar et train). Une participation sera demandée à compter de la rentrée de septembre.
Concernant le transport des élèves et étudiants gravement handicapés, un crédit de 640.000 € a été voté.

Appui aux territoires

Dans le cadre de la rénovation urbaine, en partenariat avec l’Etat et l’ANRU, un crédit de 2 millions d’€ vient d’être inscrit pour la poursuite de ces programmes.

Au titre de la lutte contre les inondations, 380.000 € seront destinés au syndicat EPAMA, aux frais d’entretiens de la ZRDC de Mouzon et à la participation à l’Entente Oise-Aisne. De plus, pour achever les travaux sur le secteur de Givet, la somme de 59.794 € vient d’être votée, dans le cadre sur programme PIG Meuse. Pour accompagner les communes ou groupements de communes dans leurs travaux et études d’alimentation en eau potable, un crédit de 460.000 € vient d’être voté. 295.840 € seront également consacrés aux travaux de réhabilitation d’assainissement dans les communes.

Aménagement numérique du territoire

Cette année, 478.697 € sont alloués à l’aménagement numérique du territoire. Cette somme comprend l’entretien des réseaux appartenant au Conseil départemental des Ardennes ainsi que la participation au Très Haut Débit