Flash Info

La Baignade autorisée au lac des Vieilles Forges En savoir plus

1995-2015 : LES TRAVAUX POUR LUTTER CONTRE LES INONDATIONS

« Je suis la Meuse, votre Meuse, mes chers Ardennais, celle qui se pavanne à Mouzon et dans le Sedanais, celle qui enlace votre chef-lieu avant de vous offrir les trouées héroïques et les méandres grandioses de la Pointe de Givet. Ca y est ! Epouse docile, je rentre dans mon lit. Je me suis offert une escapade de dix jours, un extra, une aventure, n’allez pas me poursuivre en adultère ! »

C’est ainsi que Yanny Hureaux évoque les inondations et la décrue dans sa « Beuquette » du 8 février 1995.

En ce début février, les Ardennais tentent de retrouver le quotidien d’une vie normale. Mais ce sont 5.000 logements et 1.370 entreprises qui ont été inondés. 10.125 salariés sont au chômage technique selon la Préfecture des Ardennes. Il faut maintenant procéder au nettoyage et élaborer des plans afin de lutter contre les inondations.

Face aux inondations de 1993 et de 1995, les élus champardennais et lorrains mettent en place l’Etablissement Public de la Meuse et de ses Affluents, l’EPAMA. Il s’agit d’un syndicat mixte de collectivités intervenant sur les grands bassins hydrologiques. Il regroupe les Régions Champagne-Ardenne et Lorraine, les Départements des Ardennes, de la Haute-Marne, de la Meuse et des Vosges.

En 1992, le SIVU de Charleville-Warcq avait déjà été créé. Mais ses activités vont réellement commencer en 1996 avec de nombreux aménagements permettant de faciliter l’écoulement des eaux notamment dans le quartier du Theux à Charleville-Mézières, à Warcq, à Montcy-Notre-Dame ou encore à Mézières : construction de barrages mobiles, canaux de dérivations, élargissement des berges …

En 2005, un programme de travaux est entamé sur deux sites : région de Charleville-Warcq et le secteur de Givet. Il s’agit de limiter les zones d’expansion de crues. Le projet est dit d’Intérêt Général.

A Givet, la digue est renforcée et des protections amovibles sont mise en place le long de la Meuse. Elles permettent d’être rapidement déployées en cas d’annonce de crue.


A Mouzon, une zone de ralentissement dynamique de crue a été réalisée. Il s’agit d’édifier une digue de rétention en travers du lit majeur de la Meuse.

 

Zoom sur le clapet Mazarin : La construction du clapet du canal Mazarin situé au bout de la presqu’île du Square Albert 1er à Charleville-Mézières constitue la dernière étape du Projet d’Intérêt Général (PIG) pour le SIVU de Charleville-Mézières-Warcq. Elle complète les aménagements déjà réalisés à Montcy Notre Dame et à Mézières. L’objectif est d’abaisser le niveau de l’eau d’environ 40cm et d’améliorer la capacité de dérivation qui passera de 50m3/s à 150m3/s. Le canal Mazarin a été remis en eau le 30 octobre dernier. La fin du chantier est annoncée à la fin du printemps 2015. Le montant total de ces travaux s’élève à près de 10 millions d’euros. Le Conseil général des Ardennes a participé à hauteur de 700.000 euros.

Au total , le Conseil général a engagé de manière volontaire près de  13 millions d’euros depuis 2006 pour protéger les Ardennes des inondations. 

 

Retrouvez le diaporama des travaux en cliquant ICI