Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !

Ce vendredi 16 avril, le Conseil départemental et ses partenaires se sont retrouvés sur le tracé de la Voie verte Trans-Ardennes, au niveau de Remilly-Aillicourt, pour une visite de chantier. L’occasion d’assister à la pose d’enrobé sur les derniers kilomètres qui vont permettre de rejoindre Mouzon.

Avec près de 245.000 utilisateurs annuels, la Voie verte Trans-Ardennes s’est petit à petit imposée comme la colonne vertébrale de l’itinérance douce dans le département. Après la mise en service en juillet 2020 de la Boucle de Chooz au Nord du département, c’est désormais au tour de l’aménagement vers l’Est de la Voie verte Trans-Ardennes de se terminer avec la pose des enrobés sur le dernier tronçon entre Remilly-Aillicourt et Mouzon. 
Ces travaux d’enrobés réalisés mi-avril 2021 sur les 4 kilomètres restant au sein des ballastières situées entre Mouzon, Douzy et Remilly-Aillicourt vont être poursuivis dans les jours à venir par quelques travaux de reprise de berge, la pose des équipements de signalisation verticale, horizontale, de mobiliers de sécurité et mobiliers urbains permettant ainsi une mise en service courant mai de cet itinéraire tant attendu.
Ces derniers travaux réalisés en 2021 par le Département s’élèvent à un cout proche d’1 million € et viennent ainsi clore l’extension de la Voie verte entre Charleville-Mézières et Mouzon engagée en 2014 pour un montant global de 10,5 millions € pour 49,5km. 
Ce programme a reçu le soutien des financements de l’Europe (FEDER : 1,8 million €), de l’Etat (0,5 million €) et de la Région Grand Est (0,6 million €) et permet ainsi de relier Givet à l’extrémité Est du territoire, soit près de 130 km, entièrement dédiés à la promenade et l’itinérance douce des cyclistes, marcheurs, cavaliers ou encore adeptes du roller.
Cette extension permet également de poursuivre la sécurisation et l’aménagement de l’itinéraire européen labélisé en 2019 reliant Rotterdam au plateau de Langres / Eurovelo 19 - « la Meuse à Vélo ».
 « Il s’agit là de la dernière étape importante pour terminer la Trans-Ardennes, se réjouit Noël Bourgeois, le Président du Conseil départemental. Cet équipement a un potentiel extraordinaire en matière de tourisme vert. »
La communauté de communes des Portes du Luxembourg va dans les prochains mois connecter cette voie verte Trans Ardenne en direction des sites touristiques de Douzy et au-delà, pour rejoindre, via les voiries existantes, l’ancienne voie ferrée récemment transformée en piste cyclable entre Carignan et Muno en Belgique (Commune de Florenville). 
Cette liaison avec le RAVeL belge a été soutenue par INTERREG V France-Wallonie-Vlaanderen dans le cadre du projet Ardenne Cyclo, dont le Département des Ardennes est également partenaire.
Au-delà de Mouzon, la communauté de communes des Portes du Luxembourg poursuivra également le projet d’aménagement des voies vertes avec les intercommunalités voisines en Meuse (55) afin de prolonger en site propre cet itinéraire jusque Verdun et sécuriser ainsi « la Meuse à Vélo ».

Changement de Voie 

Un chantier en chassant un autre, les yeux sont désormais tournés vers le sud du département puisque le Département va prochainement lancer les opérations d’aménagement de la Voie verte Sud-Ardennes. Soit un nouvel itinéraire cyclable de 110 kilomètres, qui sera connecté à la Voie verte Trans-Ardennes au niveau de Pont-à-Bar, et qui permettra de relier Givet ou Mouzon à la frontière axonaise, en toute sérénité. 
Jusque 2023, la Voie verte Sud Ardennes sera en cours d’aménagement. Ce nouvel itinéraire cyclable de 110 kilomètres, qui sera connecté à la Voie verte Trans-Ardennes au niveau de Pont-à-Bar, permettra de relier Givet ou Mouzon à la frontière axonaise en toute sérénité. 
Ce chantier, d’un montant de 11 millions € HT, est co-financé par le Département, les cinq intercommunalités traversées par ce nouveau parcours, l’État, la Région et l’Europe. 
Suite à l’enquête publique réalisée fin 2020, et l’obtention de l’arrêté préfectoral valant autorisation unique le 15 mars dernier, le Département va ainsi engager dans les mois à venir les opérations préalables à la réalisation des travaux, qui seront lancés chaque année entre septembre et mars, compte tenu des prescriptions environnementales imposées.
Dès lors en 2023, l’objectif d’atteindre plus de 400 km d’itinéraires cyclables dans les Ardennes sera accompli, avec la mise en réseau des itinéraires précités et d’autres projets portés par les communes et intercommunalités ardennaises, structurés au sein du schéma départemental des itinéraires cyclables pilotés par le Conseil départemental (Fiche action 29 du Pacte Ardenne).
Pour rappel, la Voie verte Trans-Ardennes génère près de 7 millions € de retombées économiques chaque année dans tout le département. 
 

Retour en images
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !
Voie verte Trans-Ardennes : les derniers km d'enrobé posés !