Flash Info

La MDPH est fermée au public jusqu'au 25 avril En savoir plus

Vallus : l'ancêtre gaulois de la moissonneuse s'expose !

Les 5 et 6 mars, dans le cadre des expositions hors les murs du Musée de l'Ardenne, l'ancêtre gaulois de la moissonneuse, découvert par les archéologues du CD08 sera présenté dans la galerie de l'hypermarché Carrefour de La Croisette à Charleville-Mézières.

Un projet scientifique et historique

Le projet Vallus fait suite à la découverte inédite, en 2014, d’un lot d’objets métalliques lors de la fouille du site romain de La Sauce à Warcq par la Cellule Archéologique des Ardennes.

Le spécialiste du mobilier métallique romain qui a examiné ces objets a alors proposé l’hypothèse suivante : il s’agirait d’un lot de 12 dents de vallus, une caisse en bois montée sur deux roues, garnie à l’avant par des dents et à laquelle on attelait une bête de somme. Décrite par les auteurs latins Pline et Palladius, cette « moissonneuse » n’était présente qu’au sein des grandes exploitations agricoles du Nord de la Gaule, et plus particulièrement en Ardenne Belge et Française.

L’ensemble des indices historiques et archéologiques converge : les objets retrouvés à Warcq pourraient donc être des dents de vallus. Néanmoins, le seul moyen de valider cette proposition est de la tester. Ainsi est née l’envie d’aller plus loin dans l'expertise et surtout de partager ces réflexions et découvertes avec le plus grand nombre. 

L'exposition "Les dents de la terre"

©Malagne – Archéoparc de RochefortInscrit dans le programme INTERREG V, le micro-projet VALLUS vise à fédérer un réseau de scientifiques et de lieux culturels par-delà la frontière :

  • La Cellule Archéologique des Ardennes apporte une nouvelle théorie scientifique à tester,
  • Malagne, l'Archéoparc de Rochefort pratique l’expérimentation scientifique,
  • Le musée archéologique d’Arlon conserve une représentation de la moissonneuse,
  • Le musée de l’Ardenne de Charleville-Mézières a vocation à présenter au public les dents découvertes. 

La collaboration entre ces quatre structures a permis la mise en place d'une exposition ayant pour objet phare l'incroyable engin agricole vieux de 2000 ans. Recréée spécialement pour l’occasion par la plateforme technologique du lycée François Bazin de Charleville-Mézières, la moissonneuse exposée les 5 et 6 mars permettra aux visiteurs de faire un bond de 20 siècles en arrière…

Cette pièce imposante sera visible durant ces deux journées, de 10 heures à 17 heures, avec, pour tous ceux qui le souhaiteront, de nombreuses explications fournies par l’équipe du musée de l’Ardenne. Le public pourra également admirer divers objets gallo-romains, des reproductions (impression 3D numérique) de bas-reliefs de la même époque, ou assister à la projection d’un documentaire sur cette découverte archéologique majeure. 

©Malagne – Archéoparc de Rochefort

En savoir plus sur le micro-projet Interreg VALLUS