Un escape game pour parler sexualité avec les ados

C'est une séance d'éducation à la vie affective et sexuelle originale que Karine Gauthiez, infirmière et conseillère conjugale, et Julie Monferino, sage-femme, proposent aux classes de 3ème des collèges ardennais. Lundi 25 avril, leur escape game était au programme des élèves de Scamaroni, à Charleville-Mézières. Une opération aussi ludique qu'instructive, qui s'inscrit dans une démarche plus large de lutte contre les préjugés et d'égalité fille-garçon.

La salle de théâtre du collège Scamaroni a des allures d'appartement cosy ce lundi matin. Karine Gauthiez et Julie Monferino, professionnelles de la Protection Maternelle et Infantile (PMI), apportent les dernières touches au décor de leur escape game, un jeu d'énigmes qu'elles ont conçu pour que les adolescents apprennent en s'amusant tout ce qu'il est bon de savoir sur la puberté et la sexualité à leur âge. 

Salon, chambre à coucher, salle de bain, bureau... les différents espaces d'un studio sont mis en scène et, un peu partout, des éléments d'information sont disséminés pour permettre aux jeunes de répondre à diverses questions. « Le but, c'est de garder la même dynamique du début à la fin, explique Julie Monferino. Les jeunes doivent se déplacer dans la pièce pour trouver des indices et, au final, ils reconstituent un code qui leur permet d'ouvrir le cadenas du coffre et d'obtenir leurs récompenses. »

Passer des messages de façon ludique

Quelle est la taille moyenne d'un pénis en érection ? La pilule fait-elle grossir ? Est-ce que je peux tomber enceinte après un rapport sexuel pendant mes règles ? Comment savoir si ma relation amoureuse est saine ? Comment bien poser un préservatif et que faire s'il craque ?

Autant de questions qui sont abordées au détour des fameux indices glanés dans l'appartement reconstitué : un « violentomètre », outil utilisé pour évaluer le danger auquel on s'expose dans une relation, des schémas de l'anatomie féminine et masculine, différents types de préservatifs, des plaquettes de pilules, des flyers d'information... La séance est rythmée et chacun peut prendre la parole tour à tour, même les plus timides. On évoque le cycle menstruel, la contraception d'urgence, la contraception masculine, le consentement, le plaisir... 

« L'escape game est un excellent moyen de faire passer des messages d'une façon ludique et qui retient l'attention des jeunes afin qu'ils se souviennent ensuite des informations transmises », commente Marie-Sophie Dupont, responsable du Service de PMI du Conseil départemental. « Nous sommes chanceux car nous avons beaucoup de partenaires qui nous permettent d'aborder ces sujets d'une autre façon », se félicitait de son côté Isabelle Bertrand, principale-adjointe du collège Scamaroni. 

Un engagement contre la précarité menstruelle

Cette action originale s'inscrit dans un contexte plus large de sensibilisation des adolescents ardennais à l'égalité fille-garçon et à la lutte contre les préjugés, notamment ceux liés aux règles et à la précarité menstruelle. Le 28 mai 2021, le département des Ardennes a été sélectionné, avec quatre autres départements, par Élisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances, pour mener une expérimentation de distribution gratuite de protections périodiques dans les collèges et des actions d’éducation à la santé et de déconstruction des préjugés avec une enveloppe dédiée de 50 000 euros.

Première étape du projet, l’association Femmes Relais 08 a fourni aux 35 collèges ardennais, selon les choix exprimés notamment par les collégiennes et collégiens associés au projet dans chaque établissement, 46 distributeurs customisés, plus de 41 000 serviettes périodiques de jour, 6 000 serviettes périodiques de nuits, 6 000 tampons avec applicateurs, 3 300 sans applicateurs, mais aussi une dizaine de cups et plus d’une cinquantaine de serviettes ou culottes lavables. L’ensemble des protections hygiéniques sont en coton bio ou en bambou, hypoallergéniques, sans produits chimiques, 100 % biodégradables (les applicateurs sont en sucre de canne).

Les Centres de Santé Sexuelle mobilisés pour la prévention

Au-delà du déploiement de protections hygiéniques gratuites qui ont déjà bénéficié à 6000 collégiennes ardennaises, l’expérimentation vise également à déconstruire les tabous et les préjugés associés aux règles dans le cadre notamment de séances d’éducation à la sexualité.

Conformément à leurs missions, les Centres de Santé Sexuelle (anciennement centres de planification et d'éducation familiale) du service de Protection Maternelle et Infantile (PMI) du Conseil départemental des Ardennes assurent la réalisation de cette partie du projet, en collaboration avec les associations Couples et Familles (association agréée en tant qu'espace de vie affective, relationnelle et sexuelle et financée par la délégation aux droits des femmes et à l'égalité femmes-hommes des Ardennes à ce titre) et Femmes Relais 08. Des actions de prévention concernant la vie affective, relationnelle et sexuelle sont ainsi proposées à tous les collèges du département.

3 collèges - collège multisites d’Asfeld-Chateau-Porcien, collège Scamaroni de Charleville-Mézières et collège Marie-Hélène Cardot de Douzy - ayant présenté des plans d’action très complets de promotion de l’égalité filles-garçons bénéficient en outre d’une intervention spécifique : l'escape game sur le thème de la vie affective et sexuelle ou des séances de sophrologie animées par le personnel PMI du Conseil départemental.

https://www.ardennes.com/

Agence de développement touristique

http://www.mescoursesenardennes.fr

Mes Courses en Ardennes

https://laboratoire.cd08.fr/

Laboratoire Départemental d'Analyses

Laboratoire Départemental d'Analyses
https://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

Musée Guerre et Paix en Ardennes
https://bda.cd08.fr/

La Bibliothèque Départementale

https://archives.cd08.fr/

Les archives départementales