Flash Info

La MDPH est fermée au public jusqu'au 25 avril En savoir plus

Tourisme : de belles perspectives pour le sud Ardennes

Le 5 mars dernier, les élus locaux et régionaux se sont rendus à Pont-à-Bar et à Attigny pour présenter 2 sites touristiques à fort potentiel. 
 

La visite sur plusieurs jours du Président de la Région Grand Est dans le département a été l’occasion pour les forces vives ardennaises de présenter les atouts du territoire. En fin de semaine, Jean Rottner s’est ainsi rendu à Pont-à-Bar, haut-lieu du tourisme fluvial dans les Ardennes. La fermeture à la navigation du Canal des Ardennes depuis le début de la crise sanitaire est un coup dur pour les professionnels du secteur, déjà impactés par l’effondrement de l’écluse de Neuville-Day en 2018. « Une année normale d’activité, c’est 600 bateaux. Depuis 2018, on est tombé à 150 », déplore Bénédicte Tombois, gérante, avec Cédric Charles, d’Ardennes nautisme (entreprise spécialisée dans la location de bateaux sans permis et dans le stationnement de bateaux privés).

Pérenniser les activités du Canal des Ardennes

La venue du Président de Région leur a permis de partager leurs inquiétudes quant à la reprise de leur activité touristique : « Si tout va bien, nous pourrions reprendre à la fin du mois. D’autant que les réservations pour le printemps sont au rendez-vous, encouragées par les ponts du mois de mai. On a aussi les reports 2020, notamment pour les formules dites ‘’semaine’’. C’est plutôt bon signe ! Je rappelle quand même que la saison 2020 n’a démarré que mi-juin… »

Présents sur place, les élus, qu’ils soient régionaux ou locaux, ont unanimement fait part de leur optimisme en soulignant le potentiel touristique du sud Ardennes, notamment en termes d’activités liées au Canal des Ardennes. Le Président du CD08, Noël Bourgeois, y voit même « une réelle stratégie économique et touristique qui se met en place, facilitée par l’implication de l’ensemble des collectivités. Et la mise en service très prochainement de la Voie verte Sud Ardennes va contribuer à l’intérêt touristique du lieu et encourager le développement de nouvelles activités. » 

Un nouveau souffle pour la ligne Amagne-Challerange 

La matinée s’est poursuivie à Attigny, où l’ensemble des élus se retrouvait pour signer une convention relative au financement des études de remise à niveau de la ligne de fret ferroviaire Amagne-Challerange. Ne représentant plus d’intérêt au niveau national, SNCF Réseau avait décidé en 2018 d’en stopper l’exploitation. Au niveau local, les communautés de communes des Crêtes préardennaises et du Pays rethélois s’étaient montrées intéressées pour la reprise de cette ligne afin d’en assurer la gestion. « Ce transfert de propriété au niveau local, à l’euro symbolique, est une première nationale, souligne Jean-François Lamontagne, le Préfet des Ardennes. Et c’est une nouvelle réalisation concrète dans le cadre du Pacte Ardennes déployé sur tout le territoire. » Ce dispositif quasi unique en France, mis en place depuis 2 ans, est destiné à renforcer l’attractivité du département en s’appuyant sur ses nombreux atouts. Pour cela, le Pacte Ardennes entend fédérer l’ensemble des acteurs du territoire, parmi lesquels, le Conseil départemental. A ce titre, le Président Bourgeois a fait part de sa satisfaction : « Je suis heureux que toutes les collectivités se soient entendues pour porter ce projet. Grâce à cette entente, nous avons réussi à sauver ce tronçon Amagne-Challerange, essentiel pour l’activité économique et touristique du sud Ardennes. »