Flash Info

Evadez-vous dans les Ardennes : accèdez au formulaire de remboursement de vos vacances ! En savoir plus

Thermes gallo-romains de Warcq : suivez le guide !

Hors du commun par leur luxe et leur état de conservation, les thermes gallo-romains découverts aux portes de Charleville-Mézières témoignent d’un riche passé enfoui dans le sous-sol ardennais. Vous pouvez aujourd'hui, grâce à cette visite virtuelle, voyager au IVème siècle et découvrir à quoi ressemblaient les thermes durant l'Antiquité. 

En 2017, la fouille préventive de Warcq « Simonelle, Sous le chemin de Tournes » a permis de mettre au jour ce qui semble être une partie d’une villa romaine à cour centrale. Les investigations de terrain, menées par la Cellule archéologique des Ardennes, ont révélé un ensemble balnéaire complet. 

Cet ensemble dont les fondations et les murs sont encore en place comprend ainsi différentes salles dédiées aux bains, un ingénieux système de chauffage et divers ornements de marbres blancs et colorés. Le balnéaire présente un plan rétrograde où l’apodyterium (vestiaire) ouvre sur les trois pièces de bain en enfilade. Le praefurnium (lieu où l’on fait le feu) se situe dans le prolongement de la pièce chaude dans la partie la plus méridionale de la bâtisse (environ 80 m2).

Le niveau de conservation du bâtiment thermal est exceptionnel comme l’atteste une partie des pavements encore en place dans les salles dédiées aux bains. L’ornementation des sols se caractérise par la présence d’au moins deux "opus sectile". Le décor du tepidarium propose des formes géométriques et celui du frigidarium se définit comme un quadrillage en bande : avec un jeu sur les couleurs des pierres utilisées pour ces décors (bleuté et blanc). Les 3 pièces de bains présentent également des fragments de placage de marbre sur la partie basse des murs tandis que la partie haute devait être probablement peinte dans des couleurs claires.

L’étude du bâti a permis d’identifier 4 phases d’occupation distinctes allant du Ier au IVème siècle de notre ère dont chacune d’elle renferme de nombreuses traces de réaménagement.

La hauteur des vestiges conservés, la présence des sols en place, la richesse de ces thermes (superficie, enduits peints, sols décorés, …) font de ce site un témoin exceptionnel de la vie pendant l’Antiquité à Warcq mais aussi dans les Ardennes.

Une ambition pédagogique et touristique

Une fois restauré, cet espace particulièrement didactique permettra une présentation facilitée notamment pour les plus jeunes. Pour le Conseil départemental et sa Cellule Archéologique, ce projet de préservation et de valorisation doit ainsi permettre de partager une découverte scientifique et historique avec le plus grand nombre. C’est pourquoi il sera aménagé de façon à pouvoir accueillir des personnes à mobilité réduite ainsi que des déficients visuels ou malentendants. ​​​​​​

En faisant appel à la Fondation du patrimoine dans le cadre d'une campagne de mécénat, le Département associe à cette ambition toutes les personnes attachées à l’histoire de leur territoire et à l’archéologie.

Soutenir le projet de préservation et de valorisation des thermes gallo-romains de Warcq