Rencontre avec Léo Davy, Directeur des Archives départementales

Léo Davy est le nouveau directeur des Archives départementales. Arrivé en juillet 2021 à la tête de l'institution, il nous fait part de ses projets. Rencontre...

Quel a été votre parcours avant d’arriver au CD08 ?

« Originaire de Picardie, j'ai fait deux ans de classe préparatoire au lycée Faidherbe de Lille avant d'entrer à l'École des Chartes, spécialisée dans la formation aux sciences historiques et aux métiers de la conservation, à Paris. J'y ai poursuivi mes études pendant 4 années et j'ai réalisé ma thèse d'école avant de passer le concours de conservateur du patrimoine. J'ai alors effectué 18 mois supplémentaires à l'Institut National du Patrimoine, en spécialité Archives, avec des stages, des cours de spécialisation, et en côtoyant les autres spécialités (musée, archéologie, munuments historiques...). A l'issue, j'ai été affecté à mon premier poste, celui de directeur des Archives départementales des Ardennes. »

Quelles sont les missions des Archives départementales ?

« Derrière le travail des Archives départementales, il y a un véritable enjeu démocratique car les archives doivent être accessibles aux usagers, aux citoyens. Tous les jours, nous avons des demandes d'accès à des documents que nous conservons. Des archives bien gérées et accessibles garantissent un État de droit. 

Nous sommes aussi un service administratif qui rend service aux administrations car une bonne gestion des archives leur permet de bien fonctionner au quotidien. Nous essayons d'être le plus représentatif possible de toutes les activités humaines et sociales du département, en collectant également des archives d'origine privée.

Ensuite, nous travaillons à valoriser l'histoire locale. Nous avons un rôle culturel et patrimonial car nous avons la chance de garder des archives remontant jusqu'à l'an 1000 dans les Ardennes. Les Archives départementales rayonnent sur tout un territoire donc il y a tout intérêt à avoir une action culturelle et à travailler avec les municipalités pour conserver et valoriser leurs fonds d'archives et ainsi faire rayonner l'histoire du département. Nous sommes les gardiens de l'histoire du département et ce, depuis la Révolution française ! »

Quels sont vos premiers projets et quelles ont été vos premières impressions ?

« Je suis un fonctionnaire d'État mis à la disposition du Conseil départemental des Ardennes pour mener à bien des projets. Le premier, c'est celui du bâtiment des Archives qui est prioritaire.

Pour l'instant, je suis dans la phase de prise de contact avec les administrations, les partenaires du secteur culturel et patrimonial, le tissu associatif, le réseau des sociétés savantes... Il s'agit pour moi de comprendre le territoire, les dynamiques et de me déplacer dans le département.

Je suis content de découvrir un département que je ne connaissais pas. J'en apprends tous les jours sur les Ardennes et leur histoire ! J'ai la chance d'avoir un service qui fonctionne très bien, des fonds très riches et très beaux, ainsi que de nombreux projets à mener. »