Projet INTERREG Ardenne Ecotourism : place au tourisme durable.

Après 6 ans de collaboration au sein du programme INTERREG V, Français et Belges se sont réunis début juillet à Haybes pour clôturer le projet transfrontalier INTERREG Ardenne Ecotourism.

Ardenne Ecotourism : le pari du tourisme durable

Le projet Ardenne Ecotourism ambitionne de faire de l’Ardenne une destination pilote du tourisme vert, en s’appuyant notamment sur un réseau de prestataires touristiques engagés dans une gestion plus respectueuse de l’environnement. En devenant membre du Club Ardenne Ecotourism, les professionnels bénéficient de la force d’un réseau au sein duquel ils peuvent échanger leurs expériences, découvrir d’autres acteurs et bénéficier de sessions d’information, de formations et participer à des salons.

Piloté par l'Agence de Développement Touristique des Ardennes (ADT)*, Ardenne Ecotourism offre désormais aux touristes des prestations 100% durables et accompagne les professionnels vers une gestion toujours plus responsable. Ainsi, ces derniers privilégient les sentiers d’itinérance douce transfrontaliers et s’approvisionnent en produits issus de circuits courts. 

C’est le cas notamment avec l’opération « Menu du terroir ardennais », dans laquelle s’impliquent les restaurateurs en proposant un menu 100% local ou encore avec la mise en place d’aires de bivouac au cœur de la forêt ardennaise, deux projets qui bénéficient donc d’une visibilité particulière. Un arsenal rendu possible grâce au financement INTERREG et son budget de 944 246€, dont 519 335€ de fonds européens dédiés au projet Ardenne Ecotourism. 

Vers plus de durabilité

Pour Stéphanie Drothier, chargée de mission à l'ADT et coordinatrice d’ Ardenne Ecotourism, le projet a porté ses fruits « parce qu'on a pu accompagner individuellement près de 150 prestataires touristiques. On a vraiment sensibilisé au tourisme durable et travaillé pour développer des séjours sans voitures. (…) Il y a eu aussi un gros travail de communication. Pendant des années, on était durable sans le dire et maintenant on l’affiche fièrement »

Un site, développé dans le cadre du projet, ecotourism.visitardenne.com, permet d’obtenir des informations précises sur l’offre de séjours, les moyens de transport, les activités proposées et les hébergements disponibles. Et des projets innovants comme celui de la Grange d’Ychippe à Ciney - « Une destination de vacances zéro déchet pour les familles » - ou encore l’hébergement insolite de Signy l’Abbaye - « Cabane des Géants » - ont pu voir le jour et gagner en visibilité.

Reste maintenant à changer de regard sur l’activité touristique en général pour y intégrer les valeurs du développement durable : « Les indicateurs de performance touristique actuels se basent sur le nombre de nuitées, sur les dépenses et le nombre d'emplois. (…) Sauf qu'un grand nombre de nuitées, avec en parallèle une nature complètement ravagée, ça n'est pas durable. Si on veut aller vers un tourisme durable, il nous faut de nouveaux indicateurs de performance comme mesurer le nombre de touristes qui viennent en transport en commun, le nombre d'établissements écolabellisés, les zones naturelles préservées, etc.… ».

C’est ce que permettra le programme Interreg VI pour la prochaine période 2021-2027 dont la "transition plus verte et à faible intensité de carbone" est l'un des principaux axes qui ont été définis. 

 

* avec le Parc Naturel Régional des Ardennes, le Parc Naturel Viroin-Hermeuton en Belgique, l'ASBL Ressources Naturelles Développement et Accueil Champêtre en Wallonie
 

Pour rappel

La Coopération Territoriale Européenne dite « INTERREG » est un des deux objectifs de la politique de cohésion européenne. La période de programmation d'INTERREG V était 2014-2020. Elle sera de 2021-2027 pour INTERREG VI. Le Conseil Départemental des Ardennes est Autorité Partenaire du programme INTERREG France-Wallonie-Vlaanderen.

Ce programme permet la mise en place de projets transfrontaliers par le soutien financier européen avec le Fonds Structurel Européen de Développement Régional (FEDER), la capitalisation de pratiques transfrontalières communes et l'effacement des obstacles transfrontaliers.

Plus d'informations sur INTERREG