Le Département des Ardennes retenu pour participer à la stratégie nationale de prévention et de protection de l'enfance

Le lundi 3 février 2020, le secrétaire d’Etat en charge de la protection de l’enfance, Adrien Taquet, a annoncé un renforcement des moyens pour la protection de la jeunesse. L’Etat s’engagera financièrement pour déployer cette stratégie dans les 30 premiers départements signataires, dont les Ardennes.

Des critères tels que le volontarisme du département, sa volonté d’accentuer la prévention et la recherche d’innovation ont permis d’effectuer cette sélection. Ce sont 80 millions € qui sont alloués à cette stratégie et qui seront répartis entre les 30 départements sélectionnés avec la définition de projets et de résultats à atteindre.
Les ambitions portées au sein de cette stratégie convergent avec plusieurs projets et dynamiques menées par le Conseil départemental sur le territoire ardennais.

En effet, cet apport de l’Etat doit permettre au Département des Ardennes d’aller plus loin dans les projets déjà menés.

Cette stratégie contient 4 axes d’actions pour lesquels voici des exemples de projets portés par le département des Ardennes :

1°) Accélérer le virage de la prévention en protection de l’enfance Sur cet axe, le Département des Ardennes souhaite notamment multiplier les visites à domicile en sortie de maternité de professionnels de la PMI (puéricultrices, sage-femme) afin d’accompagner très précocement le lien parents-enfants.
2°) Sécuriser les parcours des enfants protégés et prévenir les ruptures Sur cet axe, le Département souhaite notamment voir aboutir des réponses en termes d’accompagnement des enfants suivis en protection de l’enfance et en situation de handicap (par exemple équipe mobile ou unité dédiée) en lien avec ses partenaires. Le Département souhaite également renforcer le projet de centre parental (accompagnement des mères ou pères ou couples durant la grossesse et/ou avec des enfants de moins de 3 ans)
3°) Donner aux enfants protégés les moyens d’agir et garantir leurs droits Sur cet axe, il s’agit de favoriser la participation des jeunes aux réflexions en matière de protection de l’enfance. Pour rappel une association d’anciens jeunes suivis par l’aide sociale à l’enfance (REPAIRS ! 08) a été créée en octobre 2019. Elle participe à l’élaboration de la politique publique, notamment au sein de l’Observatoire Départemental de la Protection de l’Enfance (ODPE).
4°) Préparer l’avenir et sécuriser la vie d’adulte des enfants protégés. Dans les Ardennes, l’attribution du Contrat Jeune Majeur permet d’accompagner vers la vie d’adulte. Dans le cadre de ce projet, le Département souhaite aller encore plus loin dans l’accompagnement des jeunes lorsqu’ils atteignent l’âge de la majorité (accompagnement vers l’emploi, dans le logement notamment)

Cette inscription vient à la fois souligner le volontarisme et la qualité du projet du Département des Ardennes. Mais elle engage le Département à aller encore plus loin, avec ses partenaires, car les chantiers sont encore nombreux en termes de prévention, de soins, comme pour le quotidien des enfants confiés et des personnels qui les accompagnent dans leur parcours.
Pour rappel, avec près de 2.500 enfants confiés et accompagnés, le département des Ardennes connaît un taux important de placement et d’accompagnement en comparaison de son nombre d’habitants. Malgré le contexte financier compliqué du Conseil départemental, le budget affecté à la protection de l’enfance a toujours constitué une priorité sur laquelle aucune économie n’a été faite.