HANDISPORT : des actions pour faciliter la pratique

Malgré la situation sanitaire, le Comité départemental handisport a pu concrétiser deux projets : la création d’une recyclerie de matériel et la mise en service d’un véhicule adapté destiné à aider les personnes en situation de handicap à participer à leurs compétitions.

Le Comité départemental handisport des Ardennes (CDH 08) est à l’écoute de toute personne en situation de handicap qui souhaiterait pratiquer une activité physique. C’est dans cette optique qu’il a imaginé le concept de recyclerie, qui consiste à reconditionner du matériel d’occasion pour le mettre à disposition de personnes en situation de handicap. « Nous sommes régulièrement sollicités par des gens motivés mais qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent pas se procurer le matériel, détaille Jean-Pierre Garnier, le président du CDH08. Alors on s’est lancé ! De toute façon, on s’est dit que si nous ne le faisions pas, personne ne le ferait. »

RECONDITIONNÉ OU VALORISÉ

Le matériel proposé va du fauteuil au déambulateur, en passant par des lits ou des cannes, et même quelques modèles enfants type tricycle. Il est collecté sur tout le département auprès des hôpitaux, mairies, EHPAD, cabinets médicaux… « Toutes les semaines, Nous recevons des appels pour des dons, C’est vraiment encourageant !, reprend le président. Certains proviennent parfois de particuliers qui souhaitent offrir une seconde vie à leurs vieux équipements. » Le reconditionnement passe par plusieurs étapes : les éléments sont lavés, désinfectés, révisés et, s’ils sont en bon état, inventoriés. Dans le cas contraire, ils prennent directement le chemin des filières de recyclage. Dès lors, le CDH a eu besoin de créer un poste de technicien en réparation. Pour cela, il a souhaité recruter une personne en insertion, auparavant bénéficiaire du RSA. « On prend régulièrement des personnes en reconversion, comme c’était le cas pour Patrick, détaille le président du CDH. C’est l’occasion pour elles de faire un essai et de voir si l’activité leur plaît. Le technicien embauché avant Patrick était lui aussi en insertion ; il est parti car après son passage chez nous, il a trouvé du travail dans le secteur du vélo. Preuve que nos activités peuvent être un tremplin vers l’emploi. » Le Comité fait également appel chaque année à une petite dizaine de services civiques (lire témoignage).

FACILITER LES DÉPLACEMENTS

Les sollicitations peuvent aller de quelques jours dans le cas d’une convalescence jusqu’au don de matériel. Depuis son lancement, la recyclerie a déjà permis à une quarantaine de personnes de profiter d’un matériel sportif. « Les retours sont positifs et nous confortent dans notre démarche », confirme Charline Plouse, chargée de mission et de développement au sein du CDH 08. Le matériel collecté est actuellement stocké dans un local de 170 m mis à disposition par les hôpitaux de Charleville-Mézières et Sedan. Mais le Comité recherche déjà plus grand : « Une surface de 400 m serait idéale pour développer encore plus cette activité », avoue Jean-Pierre Garnier. Autre nouveauté : depuis le début de l’année, le CDH s’est doté d’un véhicule totalement adapté destiné à faciliter les déplacements de celles et ceux se rendant en compétition handisport. « Il peut s’agir d’une personne en fauteuil ou même d’une équipe entière, puisqu’avec la remorque, on peut transporter un volume important », se réjouit Jean-Pierre Garnier. Le véhicule est moderne, confortable et équipé d’une rampe automatique qui permet de lever ou descendre le fauteuil. En parallèle, d’autres projets devraient voir le jour : le CDH 08 aimerait mettre en place une équipe de football fauteuil ; pour cela, il cherche à collecter et reconditionner le matériel nécessaire. Il planche aussi sur la conception d’un parcours de trail autour de Bogny-sur-Meuse, avec un itinéraire adapté aux personnes en situation de handicap. « Finalement, malgré et à cause du Covid, on a essayé de travailler de manière différente pour continuer à proposer des activités. On s’est adapté pour faire autrement et pour l’instant, ça paye ! », conclut Jean-Pierre Garnier.

TRISTAN, 18 ANS

« Je suis arrivé à l’automne 2020 pour une mission de service civique de 9 mois. Je cherchais une expérience avant d’intégrer un BTS en alternance pour travailler dans une structure qui aide les personnes en situation de handicap. »

PATRICK, 56 ANS

« Après une carrière dans l’industrie et suite à un accident de la vie, j’ai dû me reconvertir. Je suis reconnu travailleur en situation de handicap. J’ai été embauché au lancement de l’activité recyclerie en CDD en tant que technicien en réparation de matériel handisport. »

ZOOM SUR…LA CONFÉRENCE DES FINANCEURS

La Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées a été instituée par la loi d’Adaptation de la société au vieillissement. Elle réalise un diagnostic des besoins des personnes âgées de 60 ans et plus et recense les initiatives locales. Elle définit également un programme coordonné de financement des actions individuelles et collectives de prévention. Les actions du CDH 08 sont régulièrement soutenues par la Conférence des financeurs : 50.000 € ont été accordés en 2020 pour la mise en place de la recyclerie. Pilotée par le CD08, en collaboration étroite avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), la Conférence des financeurs fait du Conseil départemental le chef de file de la prévention au bénéfice des seniors.