Entretien avec Noël Bourgeois, Président du Conseil départemental

Avec 29 voix sur 38, Noël Bourgeois, Président sortant, est réélu à la tête du Département pour un nouveau mandat. 7 années,  placées sous le signe de l’action, la cohésion et l’intérêt du territoire.


 

  • Quels sont les sujets importants de la nouvelle mandature ?

Noël Bourgeois : Durant ces 7 prochaines années, de nombreux défis nous contraignent à concilier baisse de dotations, difficultés budgétaires et demandes croissantes d’une population en difficulté.
Même si la situation financière du Département s’est améliorée, il s’agit de poursuivre les efforts de rigueur budgétaire qui sont utiles et nécessaires. Nous pouvons à nouveau envisager de bâtir des projets d’investissement et d’intervenir au service des Ardennais à la hauteur de nos responsabilités et compétences.
La page de transition est tournée. Et, je suis déterminé à rouvrir résolument celle de l’action en amplifiant nos investissements, en particulier : dans nos collèges (ndlr : Le plan Ambition Collège »), sur notre patrimoine routier et immobilier, sans oublier les équipements touristiques (Voie verte Sud Ardennes, bases de loisirs…), et ce, tout en assumant pleinement nos compétences sociales.


 

  • A ce sujet, que pouvez-vous nous dire sur les compétences sociales, mission principale du Département ?

N.B. : Avec un contexte délicat, entre une baisse des dotations et l’irruption de la Covid-19, nous avons assuré sans défaillance le financement de toutes nos politiques de solidarité. Nos prestations sociales doivent être à la hauteur des attentes et des besoins des personnes concernées. Par exemple, je souhaite intensifier nos actions en faveur du retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA et de leur insertion professionnelle en particulier au titre du SPIE dont le CD08 assure la charge. Cela se traduit également par notre présence quotidienne via nos dispositifs, aux côtés des personnes âgées/handicapées, des enfants confiés (au titre de la Protection de l’Enfance), des familles.
Mais, notre effort de solidarité s’applique aussi au territoire, notamment, en accompagnant les intercommunalités dans la mise en place de leurs projets, indispensables à l’attractivité du territoire.

  • En parlant de territoire, quelle est l’ambition pour les Ardennes ?

N.B : Nous avons le devoir d’agir concrètement et avec pragmatisme, en dégageant les moyens nécessaires pour le territoire. Avec une position stratégique et privilégiée, une attractivité économique, un savoir-faire reconnu ou encore une fréquentation touristique en constante évolution : les Ardennes possèdent de véritables atouts. Mon objectif est de toujours de porter plus, parce notre département le mérite, l’image d’un territoire fier de son identité, de son histoire et de ses réussites. L’image d’un département qui crée l’envie et ose l’excellence ! Dans ce sens, je vais proposer de créer une nouvelle commission dédiée à la promotion de l’image du département et sur les réalisations de la collectivité. Et ainsi, mieux faire connaître le rôle du CD08, auprès des habitants et des acteurs locaux.


 

  • Quelle place occupe le Département au-delà de ses compétences obligatoires ?

N.B. : En tant que deuxième employeur public du territoire, le CD08 est toujours un acteur déterminant dans le tissu économique local. Même si nous n’avons plus la compétence d’intervention économique, nous soutenons les filières touristique et agricole, nous générons des volumes d’investissements importants ou encore nous participons au dynamisme du secteur de l’emploi dans le sanitaire et social (aides à domicile, assistants familiaux...). Nous sommes présents au quotidien dans la vie de nos concitoyens avec nos compétences obligatoires mais également grâce à nos actions volontaires.