Collèges : un challenge pour faire des économies d’énergie

Au collège de Douzy, la matinée du mardi 29 mars a marqué le lancement du Challenge Cube S. Quatre ateliers ont rythmé l’événement avec pour objectif commun de sensibiliser les éco-délégués des collèges de Douzy et Raucourt au changement climatique, à la consommation énergétique et aux solutions existantes pour diminuer cette consommation. Porté par les élèves, ce challenge permet d’engager les établissements pour la réduction de leur consommation d’énergie tout en sensibilisant les nouvelles générations à ces questions qui dépassent le cadre de l’école. 

Cette matinée animée par le CEREMA  et les professeurs des collèges impliqués dans la démarche, a lancé le départ du challenge Cube S pour les collèges de Douzy et Raucourt. Les participants s’engagent pour 5 ans avec l’objectif de réduire la consommation énergétique de leur établissement scolaire. En plus des séances pédagogiques avec les élèves, les établissements se voient remettre par le CEREMA des équipements qui vont leur permettre de suivre l’évolution de leur consommation d’énergie. 

Des élèves engagés pour l’environnement

Les éco-délégués des collèges de Douzy et de Raucourt ne sont pas des élèves comme les autres et ça se sent. Aussi jeunes que que sûrs d’eux, la plupart ont des convictions sur la transition énergétique et la préservation de l’environnement qui ne sont pas prêtes de chanceler. Tous ont fait le choix de représenter leurs camarades et de participer activement à la mise en œuvre du développement durable dans leur établissement respectif. « Si je suis devenue éco-délégué c’est pour protéger la nature, c’est important pour l’avenir » explique une élève. Pour Noelie DAVIAU-PELLEGRIN, ingénieure au CEREMA, confirme ce sentiment. « On sent que les élèves sont concernés, ils se rendent compte du changement climatique et de ses enjeux. Ils sont conscients que leur génération est concernée au premier chef ». Pour elle, les élèves sont souvent plus ouverts d’esprit que les adultes sur ces questions. « Nous avons déjà travaillé avec des adultes et la dynamique n’est pas la même, quand on aborde la question de la réduction de la consommation d’énergie certains ont déjà leur conviction et n’entendent ni ne voient ce qu’on leur explique, alors qu’avec les enfants c’est différent, ils s’impliquent, ils veulent comprendre et trouver des solutions ». 

Du concret

Sur les deux premiers ateliers de la matinée, les éco-délégués des collèges de Douzy et Raucourt ont pu comprendre et mettre en perspective la consommation d’énergie dans le monde et appréhender les solutions qui existent pour la diminuer. Ils ont été particulièrement marqué par la différence entre la consommation d’énergie moyenne par habitant entre des pays comme le Sénégal et la Chine. « Il faudrait équilibrer, il y a des pays qui consomment beaucoup plus que d’autres » explique un des éco-délégués. Sur le troisième atelier animé par Noelie DAVIAU-PELLEGRIN, les élèves ont appris à déchiffrer les emballages des ampoules. Une compétence que beaucoup d’entre nous ne maîtrisent pas aujourd’hui. Lorsqu’il s’agira de changer une ampoule à la maison, les élèves pourront aider leurs parents à faire le choix le plus économe en énergie et le plus respectueux de l’environnement. Ils ont également pu saisir le fonctionnement d’un outil particulier qui permet de mesurer l’énergie consommée par les équipements électriques : le Wattmètre. Lors du dernier atelier, les collégiens ont découvert l’existence et le fonctionnement d’un petit accessoire, le mousseur qui s’avère être un outil simple et très utile pour limiter sa consommation d’eau. A l’aide d’un sac permettant de mesurer le débit, les élèves ont pu constater que le robinet installé dans la salle de classe laissait passer 21 litres d’eau toutes les 10 secondes. Après l’installation d’un mousseur, le débit passe à 6 litres toutes les 10 secondes. « Le mousseur mélange l’eau du robinet et l’air, c’est ce qui permet de limiter le débit » indique une élève. Toutes ces actions, astuces et bonnes pratiques permettent de faire des économies d’énergies certes, mais elles servent également à faire des économies tout court. 

Des collèges impliqués 

Le collège Cardot de Douzy est engagé dans une démarche active pour devenir un « collège du futur ». A ce titre, les équipes dirigeantes et éducatives ont souhaité placer l’établissement sur la voie du développement durable. Le challenge Cube S fait partie intégrante de cette démarche. Au sein du collège, d’autres actions s’inscrivent dans cet élan comme la création du club des « ZÉCOS » qui compte actuellement une cinquantaine d’élèves. Il est animé par les éco-délégués le temps de midi. 

Dans un contexte où la hausse des coûts de l’énergie se fait de plus en plus poignante, toutes ces actions sont plus que bienvenues. D’autant plus qu’elles ont des résultats significatifs, par exemple, en 2021 le collège Charles-Bruneau de Vireux-Wallerand a réduit ses factures de 9% sur l’année scolaire. 

https://www.ardennes.com/

Agence de développement touristique

http://www.mescoursesenardennes.fr

Mes Courses en Ardennes

https://laboratoire.cd08.fr/

Laboratoire Départemental d'Analyses

Laboratoire Départemental d'Analyses
https://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

Musée Guerre et Paix en Ardennes
https://bda.cd08.fr/

La Bibliothèque Départementale

https://archives.cd08.fr/

Les archives départementales