« Au collège, j’y vais autrement ! », feu vert pour le départ du challenge !

Du 2 au 22 mai, les élèves du collège Marie-Hélène Cardot de Douzy participent au défi « J’y vais autrement ». L’objectif pour les élèves : se rendre au collège grâce aux modes de déplacement dit actifs et éviter des émissions de gaz à effet de serre. Dans les Ardennes, 8 collèges participent à ce challenge organisé par l’association « Vélo et Mobilités Actives Grand Est ». 

Ça compte pour l’environnement

Les « ZÉCOS», club qui réunit les éco-délégués du collège de Douzy, ne chôment pas. Depuis presque deux semaines, ils travaillent sur le challenge « Au collège, j’y vais autrement », un défi qui vise à sensibiliser les élèves aux modes de déplacement actifs. A pied, depuis leur foyer ou depuis l’arrêt de bus jusqu’au collège, en vélo, ou en trottinette, voilà quels sont les modes de déplacements possibles pour relever ce challenge. Le collège qui remportera le défi sera celui qui aura le taux de participation le plus important dans le Grand-Est. 

La course à celui qui polluera le moins

Tous les matins, à la première heure, Clémentin, 13 ans en 4ème C, fait le compte. Lui et ses camarades éco-délégués relèvent les élèves qui participent au challenge et qui se rendent au collège via les modes actifs. Une fois l’étape du pointage terminée, les ZÉCOS calculent le nombre de kilomètres que l’ensemble des élèves de leur classe a parcouru sur la semaine grâce aux modes actifs. Il faut ensuite rentrer ces données sur une plateforme dédiée qui indique aux élèves les émissions de CO2 qu’ils ont évitées. Olympe et Inès, expliquent que « la classe de 4ème A se trouve pour le moment à la première place avec 500 km parcourus et presque 100 kg de CO2 en mois dans l’atmosphère, suivi par les 4ème C avec 339,8 km engrangés et 67,96 kg de CO2 évités ».   

« Un challenge bon pour la santé et pour la planète »

Questionné sur l’intérêt de ce défi, Clémentin pense que « ce challenge est bon pour notre santé », et que « pour ceux qui n’habitent pas loin, venir à pied, ça permet de protéger la planète ». C’est d’ailleurs ce mode de déplacement qui semble être le favori des élèves. Emma, 13 ans, en classe de 4ème B, confirme cette observation, « il y a peu de personnes qui viennent en trottinette ou à vélo, la plupart viennent à pied, à partir de leur arrêt de bus ou directement de chez eux ». Poussé par le succès de l’opération, Clémentin indique qu’il a dû changer ses habitudes pour garer son vélo « tous les matins je pose mon vélo contre un poteau, mais maintenant il n’y a plus de place, je dois le mettre contre le mur »

Un engagement pour l’environnement

Les éco-délégués sont investis dans ce défi et ne comptent pas leurs heures pour le climat. Les lundi 16 et mardi 17 mai prochains, ils deviendront pour deux jours ambassadeurs du développement des mobilités durables. A ce titre, ils distribueront des flyers aux parents qui viennent rechercher leur enfant en voiture afin de les sensibiliser aux avantages des modes de déplacement actifs.

Comme le soulignent les éco-délégués, « 3 semaines de défi ce n’est pas suffisant, il faudrait que ce soit toute l’année et que les modes actifs deviennent une habitude, quand cela est possible ». Ces élèves sont sensibles aux changements à l’œuvre et souhaitent agir pour en limiter les effets. Pour Olympe, « on s’est rendu compte que beaucoup d’élèves venaient en voiture alors qu’ils pouvaient venir à pied, on essaye de les faire changer ». Voilà donc un défi pris avec sérieux et enthousiasme par les élèves du collège de Douzy, qui espèrent inspirer les plus petits comme les plus grands. 

https://www.ardennes.com/

Agence de développement touristique

http://www.mescoursesenardennes.fr

Mes Courses en Ardennes

https://laboratoire.cd08.fr/

Laboratoire Départemental d'Analyses

Laboratoire Départemental d'Analyses
https://www.guerreetpaix.fr

Musée Guerre et Paix en Ardennes

Musée Guerre et Paix en Ardennes
https://bda.cd08.fr/

La Bibliothèque Départementale

https://archives.cd08.fr/

Les archives départementales